Un rapport catastrophique sur l'usine Audi de Bruxelles alimente les craintes pour son avenir

La fermeture d'Audi Bruxelles, qui emploie quelque 3.000 salariés, s'inscrirait dans le cadre d'un remaniement global de la production chez Audi et chez la société mère Volkswagen, rapporte Automobilwoche. Il affirme qu'Audi souhaiterait réduire sa production en Europe, rendant ainsi l'usine de Bruxelles superflue.

Audi Bruxelles a construit 53.555 voitures électriques l'année dernière. Il s'agissait presque exclusivement de modèles Q8 e-tron. Selon Automobilwoche, il est prévu de produire le Q8 e-tron non plus en Belgique, mais plutôt au Mexique et en Chine.

Avec un seul modèle sortant des chaînes de montage à Bruxelles, l'usine est vulnérable à la fermeture. L’allocation actuelle court normalement jusqu’en 2027. Pour la période suivante, l’usine espérait produire un nouveau modèle. Elle espérait jouer un rôle d'usine de support pour le quatrième trimestre, mais pour l'instant, son usine sœur de Zwickau, en Allemagne, peut gérer seule la demande.

Les syndicalistes inquiets

Le porte-parole d'Audi Bruxelles, Peter D'hoore, ne souhaite pas commenter les rumeurs. Néanmoins, ces informations suscitent des inquiétudes, estime le syndicaliste chrétien Ronny Liedts. Il note que les volumes à l’usine sont déjà en baisse. Le fait que le tapis roulant ne soit plus produit pendant les deux prochaines semaines est officiellement dû à une pénurie de pièces détachées, mais, selon le responsable syndical, les ventes du modèle sont également en baisse.

« En collaboration avec la direction, nous réfléchissons à la manière d'organiser l'usine dans les années à venir. La question est de savoir ce qui se passera à partir de 2027. Il est clair que les effectifs seront trop nombreux ». Ronny Liedts s'inquiète pour l'emploi des quelque 500 intérimaires.

Si l’usine bruxelloise ne reçoit pas un nouveau modèle à partir de 2027, cela signifiera la fin de l’usine, explique Liedts en pensant au pire des cas. Le syndicat demande désormais des éclaircissements rapides à la direction.

Souvenirs douloureux

Ce n'est pas la première fois qu'il y a des spéculations sur une fermeture de l'usine automobile de Bruxelles. C'était également le cas en 2005-2006, lorsque l'usine s'appelait encore Volkswagen Forest.

La marque sœur de VW, Audi, a alors apporté un soulagement. Bruxelles a été autorisée à construire l'A1, une citadine compacte, et a été rebaptisée Audi Brussels.