Selon le Premier ministre, dans l’état actuel des choses, il semble que l’agresseur de Bruxelles ait agi seul

M. De Croo a déclaré à VRT News que « jusqu’à présent, nous ne voyons aucune indication qu’il faisait partie d’un réseau. Maintenant, tout indique que cet homme a agi tout seul. »

Le Premier ministre fédéral a souligné que l’agresseur est connu de la police, mais pas en relation avec l’extrémisme violent. « Nous devons examiner si nous avons correctement évalué les choses. L’homme est allé activement à la recherche des Suédois à Bruxelles et a ensuite commis un acte intimidant et insensé. Ces dernières années, nous avons constaté dans toute l’Europe que, malheureusement, personne n’est à l’abri de ce genre d’actes de loup solitaire. ».

A la question de savoir pourquoi l’agresseur se trouvait toujours en Belgique alors qu’il avait reçu l’ordre de quitter le pays après le refus de sa demande d’asile, M. De Croo a répondu qu’il appartiendrait à la réunion du Conseil national de sécurité de cet après-midi de trouver une réponse à cette question.

Il a ajouté que le Premier ministre suédois Ulf Kristersson viendra mercredi à Bruxelles pour visiter les lieux de l’attaque et lui présenter ses respects. La visite sera également l’occasion pour les Premiers ministres suédois et belges d’« échanger des informations ». L’attaquant avait également passé du temps en Suède.